ArticlesBlog

comment faire son business plan : les chiffres clés

comment faire son business plan : les chiffres clés


Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle
vidéo l’Atelier Entreprise. Alors aujourd’hui nous allons parler de la
partie 2 du business plan qui est la mise en avant de chiffres comptables. On avait évoqué dans la vidéo précédente la partie
rédactionnelle du business plan et aujourd’hui on va commencer à
rentrer dans les chiffres. Alors pour certains il est difficile de comprendre les notions qui sont
inscrites au bilan ou au compte des résultats donc on va s’attaquer
aujourd’hui à la partie bilancielle et on va essayer de disséquer et on va essayer de faire ressortir les éléments les
plus probants les plus importants et encore une fois n’ayez pas de crainte ou de difficultés particulières sur la
compréhension d’un bilan ou d’un compte de résultats. Moi j’ai souvenir il y a
maintenant plus de dix ans, je voulais surtout pas rentrer dans la gestion
d’entreprise, surtout pas rentrer dans les données comptables c’était pas mon travail, et je considérais que les cabinets
comptables avec qui je travaillais, pouvez m’accompagner sur le sujet. Je crois que aujourd’hui, avec le recul de chef d’entreprise je peux vous dire que la
compréhension d’un bilan de compte de résultat est quasi vitale pour gérer au mieux son entreprise et surtout parler le même
language que vos interlocuteurs qui sont en
l’occurrence lorsque vous réalisez un business plan des investisseurs ou des banquiers. On va pas rentrer dans le détail
absolument et c’est pas le but. Mais comprendre certaines notions, ça me semble intéressant, voir très
important pour la création d’entreprise. Donc c’est pour ça qu’on
réalise cette vidéo. Donc c’est parti, rappelez vous, dans le bilan prévisionnel on va essayer de mettre en avant bien évidemment le bilan, le compte de résultat, les
notions de budget, de plan de financement, le tableau
trésorie. Mais, on va s’attacher aujourd’hui à
regarder au niveau du bilan qu’est-ce que l’on
a ? Qu’est-ce que l’on découvre ? Et surtout de comprendre c’est quoi en fin de compte le bilan ? Alors le bilan, c’est tout simplement le récapitulatif de
ceux que vous détenez de ce que l’entreprise détient et comment elle l’a obtenue ? Si on partage le bilan en deux colonnes,
on a à gauche l’actif, et à droite, le passif. Il est présenté de
manière très naturelle de cette façon. Au niveau donc gauche du bilan, on a l’actif, alors
c’est quoi l’actif ? Donc c’est tous les éléments ayant une valeur chiffrable. D’accord, donc c’est un peu le patrimoine
de l’entreprise. Alors vous avez d’un côté les
immobilisations, alors c’est quoi une immobilisation ? C’est grosso modo on immobilise donc
quelque chose qui vaut de l’argent, donc ça peut être un fond de
commerce, ça peut être du matériel, ça peut être des parts de capitaux,
ça peut être également des stocks en cours, donc ça ça a une valeur, et la valeur est donc représenté au travers travers d’immobilisation. Alors certaines fois, vous allez pouvoir acheter un ordinateur, et cet ordinateur, même si vous allez le payer en une fois, et bien
il va être immobilisé pendant une durée donc il va être amorti. Amortir du matériel informatique c’est cinq ans. Donc pendant une période de cinq ans, et c’est pour ça que vous allez avoir
dont des amortissements qui apparaissent dans la partie actif. Mais
retenez juste que la partie active grosso-modo c’est votre patrimoine c’est ce que vous détenez ça a une valeur. Donc ensuite, une fois que vous avez compris ce que vous avez dans les immobilisations vous avez bien
évidemment l’actif circulant. L’actif circulant, ce sont notamment les créances clients vous savez comment ça fonctionne à la
fin de l’année vous avez typiquement envoyés des
factures, les factures ne sont pas encore payés donc c’est des créances en
cours les créances sont donc mit à l’actif de votre bilan donc ça a une valeur
potentielle et bien évidemment une fois que les factures seront payés, donc ça va
rentrer dans le compte banque disponibilité, et ensuite elles
vont suivre le cheminement classique. Soit donc elles sont payées,
soit elles sont pas payées dans ces cas-là, ça devient des créances
douteuses. Donc la on est dans l’actif circulant, on a également les disponibilités. Et la, c’est l’argent que vous avez en banque
qui est qui est immobilisé sur un compte courant ou sur un compte d’épargne. Donc voilà pour la partie active voyez
c’est pas très compliqué. Sur la partie passif donc on passe à droite du
tableau, et là on a typiquement tout ce qui est capitaux
propres, donc que les capitaux propres c’est quoi ? C’est l’agent que vous avez mis au
démarrage d’entreprises dans le capital de l’entreprise et puis si vous
faites un résultat positif pour vous allez tout simplement acquérir des réserves – ce qu’on
appelle les réserves vous pouvez les remonter ces réserves
et donc constituer tout simplement une valeur que vous allez
mettre donc à droite du bilan. Ensuite nous avons bien évidemment
tout ce qui est emprunts. Donc les emprunts et les dettes que
vous avez contracté auprès cette fois-ci de fournisseurs ou bien de banques, et puis vous avez dans ces dettes, ce
qu’on appelle des dettes à long terme des dettes a moyen termes et des dettes
à court terme donc elles sont ventilées à droite de ce tableau. Une fois que vous avez analysé ces
éléments là il ne reste pas grand-chose à comprendre on va dire sur une
lecture, une première lecture alors bien évidemment pour ceux que ça intéresse dans la
gestion on peut aller beaucoup plus loin dans l’analyse dans l’analyse des chiffes, des ratios mais
en tout état de cause voilà ce qu’on peut retenir en résumé sur le bilan. Vous allez pouvoir tout
simplement maintenant utiliser un logiciel que l’on va vous conseiller en dessous de
cette vidéo notamment dans une méthode qu’on vous propose à la vente
aujourd’hui pour 19 euros 90 mais on va vous proposer un logiciel qui
va tout simplement lui, récupérer certaines données et qui va
les ventiler au bon endroit. Et donc ça vous permettre de faire un bilan prévisionnel qui est tout à fait en ligne avec les attentes de vos interlocuteurs,
que ce soit des investisseurs ou des banquiers. C’est-à-dire un logiciel qui vous
accompagne puisque lui il est structuré comptablement parlant, financièrement
parlant pour justement intégrer les chiffres et les
ventiler. Donc ça c’est un élément de base
importante, ensuite vous ce que vous devez retenir c’est que la partie
bilancielle elle est là pour traduire en fait ce qui va se
passer dans les années futures donc il
y a une cohérence logique, bien évidemment, donc vous allez rentrer tout
votre prévisionnel de chiffre d’affaire, votre prévisionnel évidemment si vous avez des
immobilisations, si vous avez du matériel à
acheter ou autre. Tout ça va rentrer à l’intérieur du bilan et ça va être mouliné en faite par ce
logiciel qui vous sera proposé dans cette méthode que nous vous invitons bien évidemment à
acquérir pour gagner énormément de temps, pour vous simplifier la vie et
avancer rapidement à l’acquisition, bien évidemment du matériel si vous
recherchez du matériel, ou des fonds que vous recherchez auprès des banquiers,
auprès d’investisseurs pour éconduire à la poursuite de votre
activité et à l’accélération de votre projet d’entreprise, plutôt que d’essayer de tout maîtriser, même si ça part d’un bon sentiment il
est quelquefois intéressant de pouvoir
accélérer le développement grâce à justement une méthode qui nous simplifie
la vie, qui nous permet d’aller plus vite et donc c’est pour ça que je
vous engage à y aller donc nous avons négocié pour l’Atelier Entreprise un tarif préférentiel, et nous espérons que cette méthode
vous conviendra pour vous accompagner dans la rédaction de votre business plan. On se retrouve donc pour une prochaine
vidéo pour parler du compte de résultat. Merci et à bientôt.

Comments (1)

  1. Bonjour
    Que devient David Daddi ?

Comment here